Le français fout le camp

En France le français fout le camp

On ne fait plus les magasins
On fait du shopping
On ne court plus sur les chemins
On fait du footing

Ce n’est plus la piste de danse
Mais c’est le dancefloor
Mais on entre quand même en transe
On est bien d’accord

Le français fout le camp
J’ vous l’dis c’est imminent
Le français fout le camp
Je vous l’dis carrément
Le français fout le camp
On va parler english tout le temps

On ne fait plus de dépression
On fait un burn out
Ce n’est plus la révélation
C’est le coming out

On ne vit plus du tout sa vie
Mais on vit sa life
Ce n’est plus la femme de ma vie
C’est plutôt my wife

Le français fout le camp
J’ vous l’dis c’est imminent
Le français fout le camp
Je vous l’dis carrément
Le français fout le camp
On va parler english tout le temps

On ne parle plus de coulisses
Ce sont les backstages
Hélas tout n’est plus qu’artifice
Ça fait des ravages

Ce n’est plus la collocation
C’est du coliving
Ce n’est plus sans modération
C’est du binge drinking

Le français fout le camp
J’ vous l’dis c’est imminent
Le français fout le camp
Je vous l’dis carrément
Le français fout le camp
On va parler english tout le temps

On ne tire pas le visage
On fait un lifting
Et elle ne paraît plus son âge
Prête pour le casting

Il n’y a plus d’ondulations
On fait des wavies
On ne parle plus de passion
On parle de hobby

Le français fout le camp
J’ vous l’dis c’est imminent
Le français fout le camp
Je vous l’dis carrément
Le français fout le camp
On va parler english tout le temps

Ce ne sont plus des bâtiments
Ce sont des buildings
Ce ne sont plus des sentiments
Tout n’est que feeling

Il n’y a plus d’entraînement
On fait du coaching
Il n’y a plus regroupement
On fait des meetings

Le français fout le camp
J’ vous l’dis c’est imminent
Le français fout le camp
Je vous l’dis carrément
Le français fout le camp
On va parler english tout le temps

Ce qui n’est pas dans la chanson enregistrée

Et j’en passe, j’en passe,
J’en oublie des expressions
Et j’en passe ; j’en passe
C’est la modernisation
Et j’en passe, j’en passe,
C’est l’anglicanisation
Et j’en passe, j’en passe,
C’est la mondialisation

En manque d’elle

En manque d’elle

Dès le premier instant où je l’ai vue
Il m’a semblé l’avoir toujours connue
Elle a été comme la renaissance
D’une fleur fanée à ma naissance

En un instant j’ai trouvé ma moitié
Celle qui hélas m’a toujours manqué
Moi j’aurais voulu tout faire avec elle
Et je n’ai pensé qu’à ma jumelle

En manque d’elle
Moi qui suis debout
En manque d’elle
Qui n’a pas vu le jour
En manque d’elle
A me rendre fou
En manque d’elle
Et ça depuis toujours

Mais je dois remettre les pieds sur terre
Ça n’a été qu’une histoire éphémère
On ne guéri jamais de ses blessures
Quoiqu’on fasse toute la vie on endure

En manque d’elle
Moi qui suis debout
En manque d’elle
Qui n’a pas vu le jour
En manque d’elle
A me rendre fou
En manque d’elle
Et ça depuis toujours

La gémellité a ses avantages
Mais elle a aussi ses inconvénients
Je ne saurais vous en dire davantage
Je ne la connais que dans mon inconscient

Son absence a été insupportable
Toute ma vie je l’ai cherchée partout
Ce ne sera jamais réalisable
Je ne ferai jamais avec elle un tout

Serge Mauro

La femme d’aujourd’hui

Regarde-la marcher
Elle est féminine
Nous à nous retourner
On est unanimes
Elle répond à l’image
De son caractère
Elle obtient les suffrages même des adversaires

Elle est séduisante, la femme d’aujourd’hui tu sais
Elle est attrayante, la femme d’aujourd’hui c’est vrai
C’est une battante, la femme d’aujourd’hui oh oui
Et intelligente, la femme d’aujourd’hui

Continuer la lecture de « La femme d’aujourd’hui »

Je graverai des mots

Si entre tes draps roses tu es prise d’une overdose
Une overdose d’amour brisant ton sommeil lourd
Si tu dérives des heures prisonnière de tes murs
Je soulagerai ton coeur par le bleu de l’azur

Et si ton désir crie à l’oreille de ta peine
Si tu n’entends plus le bruit de l’eau de la fontaine
Si ton envie résonne si fort quand tu t’éveilles
Que ma musique te donne la lumière du soleil

Continuer la lecture de « Je graverai des mots »

J’ai envie de vous parler d’elle

Elle entendait parler les arbres
Elle écoutait rire les oiseaux
Rien n’était de marbre
Au bout de son pinceau

Des yeux elle caressait les fleurs
Elle chantait avec le ruisseau
Tout venait du coeur
Les sens à fleur de peau

J’ai envie de vous parler d’elle
Elle qui pleure à l’intérieur
J’ai envie de vous parler d’elle
Moi qui pleure à l’intérieur

Continuer la lecture de « J’ai envie de vous parler d’elle »

Elle est venue

Elle est venue

Elle est venue du pays des matins calmes
Là où l’eau bleu-lagon
Baigne le pied des montagnes
Entre Chine et Japon

Elle est venue du pays des matins calmes
Là où la neige en larmes
Effaçait ses premiers pas
Il y a vingt ans déjà

Mais tout n’a pas été si bleu
Et tout n’a pas été si calme
Elle a hurlé sa haine
Dans la pénombre
où les grands font la loi
Elle a gémi sa plainte
Dans le lieu sombre où l’enfant n’est pas roi

Continuer la lecture de « Elle est venue »