Je graverai des mots

Si entre tes draps roses tu es prise d’une overdose
Une overdose d’amour brisant ton sommeil lourd
Si tu dérives des heures prisonnière de tes murs
Je soulagerai ton coeur par le bleu de l’azur

Et si ton désir crie à l’oreille de ta peine
Si tu n’entends plus le bruit de l’eau de la fontaine
Si ton envie résonne si fort quand tu t’éveilles
Que ma musique te donne la lumière du soleil

Je graverai des mots sur tes seins
Je graverai des mots de mes mains (ou dès demain)
Des mots à fleur de peau un peu plus loin un peu plus loin
Juste un peu plus loin …

Si toutefois tu t’écroules au milieu du chagrin
Qu’isolée dans la foule t’as perdu ton chemin
Que ton visage sèche tes larmes dans mon miroir
Que ma musique caresse le sourire de l’espoir.

© Serge Mauro