Elle est venue

Elle est venue

Elle est venue du pays des matins calmes
Là où l’eau bleu-lagon
Baigne le pied des montagnes
Entre Chine et Japon

Elle est venue du pays des matins calmes
Là où la neige en larmes
Effaçait ses premiers pas
Il y a vingt ans déjà

Mais tout n’a pas été si bleu
Et tout n’a pas été si calme
Elle a hurlé sa haine
Dans la pénombre
où les grands font la loi
Elle a gémi sa plainte
Dans le lieu sombre où l’enfant n’est pas roi

Elle est venue du pays des matins calmes
Là où les fleurs colorent
Le versant témoin du drame
Qui a souillé son corps

Elle est venue un jour par un matin clair
La joie sous les paupières
Goûter le nouveau foyer
Flamme de liberté

Mais tout n’a pas été si calme
Et tout n’a pas été si clair
Les souvenirs la dévorent
On ne voit rien
Dans ses yeux porcelaine
Sa révolte gronde encore
Dans ses dessins
Où l’oeil pleure dans la main

Je l’ai connue une nuit de pleine lune
Complice du hasard
Le vent soufflait sur la dune
L’envie de nous revoir

Et tout est devenu si bleu
Et tout est devenu si calme
Elle a semé la graine
De magnolias
Chant d’amour sous mon toit
Son île devenue mienne
Tangue l’émoi
Sonia est coréenne