Le Rouge-Gorge

Le Rouge-Gorge (rockabilly)

Restaurant le Rouge-Gorge

Le Rouge-Gorge est un établissement très sympa au bas de la rue nationale à #Lectoure, à la fois #restaurant, brocante et cave à vin.

Le Rouge-Gorge
Un jour Lectoure a survolé
Et s’y est installé
Au 123 rue nationale
Près de la cure thermale

Le Rouge-Gorge
Isolé au fond de la ville
Continue d’y chanter
Et bien qu’il paraisse tranquille
Il est fort occupé 

Et chante chante le refrainRestaurant le Rouge-Gorge.
De l’oiseau, l’oiseau serein
Et chante chante le refrain

Du passereau méditerranéen

Le Rouge-Gorge
C’est un resto original
On n’y mange pas mal
Melaine te fait des p’tits plats
L’ambiance y est sympa

Le Rouge-Gorge
C’est une sorte de brocante
Et tu manges au milieu
D’objets à acheter si tu veux
Et le décor t’enchante

Et chante chante le refrain
De l’oiseau, l’oiseau serein
Et chante chante le refrain

Du passereau méditerranéen

Le Rouge-Gorge
C’est aussi une cave à vins
Rouge blanc ou rosé
Les nectars sont à déguster
Sur place ou à emporter

Le Rouge-Gorge
Aura sa place très longtemps
Tant qu’il voudra chanter
Qu’il fasse beau ou mauvais temps
Puisse-t-il nous régaler

Et chante chante le refrain
De l’oiseau, l’oiseau serein
Et chante chante le refrain

Du passereau méditerranéen

Et chante chante le refrain
De l’oiseau, l’oiseau serein
Et chante chante le refrain

Du passereau méditerranéen

Et chante chante le refrain
De l’oiseau, l’oiseau serein
Et chante chante le refrain

Du passereau méditerranéen

Les travaux traîneront

Les travaux traîneront (blues)

Que ce soit à #Lectoure ou ailleurs, les travaux sont toujours plus longs que prévu.

C’était un petit maçon
Qui tenait bien le fil à plomb
Plusieurs chantiers il avait
De l’un à l’autre il allait
Attention attention, les travaux traîneront

Et moi qui ne savais pas
Je lui ai confié des travaux
Mais est-ce qu’à l’heure du trépas
Je serai dans mes locaux
Attention attention, les travaux traîneront 

Quand je passais dans la rue
J’attendais de voir son camion
Hélas pour moi rien en vue
Désolé désolation
Attention attention, les travaux traîneront

Je l’ai croisé par hasard
Il avait l’air de ne pas me voir
Quand je l’ai interpelé
Enfin il m’a regardé
Attention attention, les travaux traîneront 

Que faire dans ma position
Je lui ai dit : j’en prends mon parti
J’en ferai une chanson
Est-ce qu’il l’a bien ou mal pris ?
Attention attention, les travaux traîneront

Après des explications
Je lui ai accordé mon pardon
Par respect par discrétion
Je ne donnerai pas son nom
Attention attention, les travaux traîneront

Lectoure on the hill

C’est jour après jour
C’est pierre après pierre
Que s’est érigée la ville aux mille lumières
Qu’ce soit à l’ombre ou au soleil
Dans le gris ou le bleu du ciel
La cathédrale sur elle veille

Et Lectoure on the hill
Sur la vallée domine
Les années qui défilent
Et mes yeux s’ illuminent

Et Lectoure sur la colline
Sur l’horizon dessine
La passion qui m’anime
Et mon âme elle câline

C’est de siècle en siècle
C’est au fil du temps
Que cette ville a pris son essor sûrement
Le temps des châteaux fortifiés
Les lactorates oubliés
Elle est depuis toute en beauté

Et Lectoure on the hill
Sur la vallée domine
Les années qui défilent
Et mes yeux s’ illuminent

Et Lectoure sur la colline
Sur l’horizon dessine
La passion qui m’anime
Et mon âme elle câline

Le silence y est possible
Le bonheur y est visible
Et chacun y vit paisible

Et Lectoure on the hill
Sur la vallée domine
Les années qui défilent
Et mes yeux s’ illuminent

Et Lectoure sur la colline
Sur l’horizon dessine
La passion qui m’anime
Et mon âme elle câline

Et Lectoure on the hill
Sur la vallée domine
Les années qui défilent
Et mes yeux s’ illuminent

Et Lectoure sur la colline
Sur l’horizon dessine
La passion qui m’anime
Et mon âme elle câline

Le melon de Lectoure oh con !

Melon à déguster sans modération !

François-Hollande
De gauche à droite : Gisèle Biémouret, François Hollande, Philippe Martin, Serge Mauro et de gauche à droite : les bénévoles : Bruno, Pascale, Angélo, Marie-hélène notre coprésidente, notre deuxième Marie-hélène, Jean-Pierre, Benoît et Pascal qui malheureusement n’a que le bord du béret….. Photo : Claire Tervé (Huffpost).

Tout comme François Hollande lors des Marchés  flottants du Sud-Ouest le dimanche 17 septembre,( Article ICI de l’HuffingtonPost et Article ICI de FR3 blog), Marc Lavoine, Michèle Laroque, Aure Atika et d’autres célébrités, j’ai été intronisé à la confrérie du melon de Lectoure, produit bien connu des médias, le 11/08/2017.
A cette occasion, j’ai chanté ma composition pour clôturer la journée de la fête annuelle du melon et ai tourné ce clip.

Dernières statistiques : plus de 77 000 vues  (Scores du 18/11/2017)
yakayaller.com 44 887
Facebook Le Gers 20 627
Facebook Tourisme Occitanie 6966
Youtube 4 560

Presse : bas de page

Extrait de l’article de Sabrina Jimenez sur son site http://yakayaller.com
 Interprétation décalée, public entraînant, refrain percutant… Serge Mauro fait du melon de Lectoure la star de l’été ! Suite ICI 

Le melon de Lectoure sera présent aux Marchés Flottants du Sud-Ouest, quai Montebello et quai de la Tournelle Paris 5ème, les 15, 16 et 17 septembre 2017.

Ce titre est inclus dans l’album « Lectoure on the hill »

Disponible sur : Deezeritune, Spotify, Apple Music, Amazon.

C’est une cucurbitacée
Qui pousse dans ma région
Et s’il t’arrive de la goûter
T’en feras ta passion

Oh putain qu’il est bon, oh putain qu’il est bon
Oh putain le melon gascon
Oh putain qu’il est bon, oh putain qu’il est bon
Le melon de Lectoure oh con

C’est une cucurbitacéeLe melon de Lectoure
A la chair orangée

Sucrée à point belle à croquer
En dessert en entrée


Oh putain qu’il est bon, oh putain qu’il est bon

Oh putain le melon gascon
Oh putain qu’il est bon, oh putain qu’il est bon
Le melon de Lectoure oh con

C’est une cucurbitacée    
Aussi pour l’apéro
Avec un floc à déguster
T’en deviendras accro

Oh putain qu’il est bon, oh putain qu’il est bon
Oh putain le melon gascon
Oh putain qu’il est bon, oh putain qu’il est bon
Le melon de Lectoure oh con

C’est une cucurbitacée
Que tu peux préparer
De plusieurs façons, l’apprécier
Et ne plus t’en passer

Oh putain qu’il est bon, oh putain qu’il est bon
Oh putain le melon gascon
Oh putain qu’il est bon, oh putain qu’il est bon
Le melon de Lectoure oh con

C’est une cucurbitacée
Très bonne pour ta santé
Tu peux la manger toute l’année
Elle peut se congeler

Oh putain qu’il est bon, oh putain qu’il est bon
Oh putain le melon gascon
Oh putain qu’il est bon, oh putain qu’il est bon
Le melon de Lectoure oh con

oh oh le melon
oh oh oh gascon
oh oh de Lectoure oh con

C’est une cucurbitacée
Un anti-oxydant
C’est sûr qu’elle va te soigner
Tu seras performant

Oh putain qu’il est bon, oh putain qu’il est bon
Oh putain le melon gascon
Oh putain qu’il est bon, oh putain qu’il est bon
Le melon de Lectoure oh con

C’est une cucurbitacée
Que tu peux acheter
En t’en parlant dans ma chanson
J’en fais la promotion

Oh putain qu’il est bon, oh putain qu’il est bon
Oh putain le melon gascon
Oh putain qu’il est bon, oh putain qu’il est bon
Le melon de Lectoure oh con

Articles ci-dessous publiés avec l’aimable autorisation de La Dépêche du midi.

Une grande fête à la gloire du melon : Melon de lectoure
Article complet ICI

Le 11e chapitre de la Confrérie du Melon de Lectoure se tenait vendredi 11 août, lors de la Fête du melon de Lectoure. Après les dégustations du matin sur le marché, le rassemblement devant la Halle a vu fleurir quelques danses, chanter Serge Mauro, et un Paquito géant.

(Serge Mauro a été intronisé à la confrérie du melon ce même jour.)

La dépêche du midi : 08/08/2017
Serge Mauro tournera son clip vidéo 
Article complet ICI

Le vendredi 11 août, à l’occasion de la fête du melon, organisée par l’Association de la promotion du melon de Lectoure, Serge Mauro, auteur-compositeur-interprète de la chanson «Le melon de Lectoure oh con», tournera un clip vidéo pour cette dernière. Plusieurs séquences de tournage sont prévues, dont les plus importantes se dérouleront le vendredi entre 11 et 12 heures environ, sur la place de la halle polyvalente.

Serge Mauro est de retour (Chant)

Serge Mauro sur le marché des producteurs du dimanche./Photo DDM, H. M.

Serge Mauro sur le marché des producteurs du dimanche./Photo DDM, H. M.

Depuis le début du mois de juillet et jusqu’à la fin du mois d’août, on peut voir un ancien habitant de Lectoure chanter et enchanter les Lectourois en s’accompagnant de sa guitare. Il s’agit de Serge Mauro, fils de Lectourois, qui était parti comme beaucoup de jeunes essayer de gagner sa vie ailleurs et qui revient avec nostalgie dans sa ville natale. Cette nostalgie, il l’exprime sous forme d’une dizaine de chansons sur Lectoure. Certaines, les Lectourois les connaissent déjà comme «La Rue du 14-Juillet» mais d’autres sont tout à fait nouvelles, écrites et composées par Serge Mauro au cours de la fin de l’année 2014 et le début de l’année 2015. Elles forment la majorité de son album : «Lectoure on the hill» ou plus communément Lectoure sur la colline. Il chante des morceaux de bravoure tels «Le Melon de Lectoure oh con !» ou «Chez Bayonne», à côté de chansons plus chargées d’émotion telle «Lectoure, ma ville» ou bien «Lectoure élégante».

On peut les trouver sur un CD en vente dans divers points de la ville au prix de 12 euros. On peut aussi se les procurer tous les dimanches matin sur le marché aux producteurs devant la cathédrale, ou le vendredi dans le marché hebdomadaire. Mais si on veut les écouter, on peut assister au concert que Serge Mauro donnera en y mêlant quelques airs de Brassens, le mercredi 22 juillet, à 21 heures, au jardin des Marronniers. Auparavant, il sera présent à l’office de tourisme de Lectoure, le mercredi 22 juillet, à midi, avec la radio «Web CoolDirect», d’Astaffort (cooldirectr.fr).

Extrait de l’article de La Dépêche du 28/02/2017 ICI

La marque Melon de Lectoure est approuvée

Le dépôt de marque est bien avancé. Les producteurs qui vendront sous la marque Melon de Lectoure devront utiliser l’emballage fabriqué exclusivement par les établissements Peret et ils seront d’office adhérents à l’association qui est seule propriétaire de la marque. Ils seront titulaires d’une carte d’adhérent et enregistrés auprès de la chambre d’agriculture. Le logo de l’association s’adapte aux nouveaux plateaux de melons. Seuls les producteurs titulaires d’une carte pourront acheter des plateaux « melons de Lectoure ». 

Extrait de l’article de La Dépêche du 17/02/2017 ICI

La démarche pour un dépôt de marque «melon de Lectoure» est en
cours ; un comité de pilotage dont font partie quelques producteurs, présidé par Suzanne Macabiau, de la CCLG, avec l’aide de l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité) et l’Ircalim. Une démarche d’IGP est très onéreuse et très longue, mais le problème viendrait surtout de l’implication des producteurs, car la décision doit se faire avec la production. «Avez-vous envie que le melon soit valorisé comme il le mérite ? En attendant, alors que le dépôt de marque avance, comment faire pour se protéger de tous ceux qui piratent cette appellation, achètent ou réutilisent des plateaux siglés melon de Lectoure tant l’identité est porteuse de qualité et attend ?

Extrait de l’article de La Dépêche du 26/02/2016 ICI

Le melon de Lectoure est connu mais pas reconnu

On constate de plus en plus un piratage des cageots de melons libellés «Melons de Lectoure» et un trafic violent qui bénéficie à d’autres tant l’appellation est porteuse, mais nuit à la réputation de notre produit local. Lors de sa récente assemblée générale, il y a eu un long débat pour savoir comment le protéger, une réflexion qui est en cours avec la communauté de communes de la Lomagne Gersoise.

 

Au bas de Lectoure


lectoure

 

Au bas de Lectoure
Au bord du Gers
Assis sur son caisson
Le béret penché sur le front
Le mégot au-dessus du menton
Le pêcheur se dessine sur l’horizon

Mon père allait ainsi
Le dimanche après-midi

Au bas de Lectoure
Au bord du Gers
Se tenant le dos rond
Les yeux fixés sur le bouchon
Oscillant sur l’eau couleur marron
Le pêcheur silencieux taquine le poisson

Mon père allait ainsi
Le dimanche après-midi

Au bas de Lectoure
Au bord du Gers
Dans la même position
D’autres assouvissent leur passion
Et le soir reviennent à la maison
La bourriche pleine ou vide de poissons

Mon père allait ainsi
Le dimanche après-midi

Mon père allait ainsi
Le dimanche après-midi

Le Gers est le département dans lequel se situe la ville de Lectoure et comme son nom l’indique, c’est la rivière principale qui coule au bas de la ville, puisque cette-dernière coiffe la colline, à 180 m d’altitude.
Tous les pêcheurs du coin sont allés, ne serait-ce qu’une fois, pêcher dans les eaux troubles de ce cours d’eau, que ce soit des gardons, des goujons, des ablettes, des brochets, des carpes de façon traditionnelle, mais il ne faut pas oublier également la pêche dite « à la volante » que mon père pratiquait souvent, et je peux dire, avec adresse.

Le Gers est une rivière qui prend sa source sur le plateau de Lannemezan, dans les Hautes-Pyrénées (65).
Il traverse deux régions : Midi-Pyrénées et Aquitaine et coule sur 174 km environ du sud au nord avant de se jeter dans la Garonne à Layrac, commune du Lot-et-Garonne (47) située à  26 km de Lectoure, en passant par Astaffort.

Chez Bayonne

Le café des sports, chez Bayonne

L’activité festive du café des sports à Lectoure m’a inspiré cette chanson. Ce n’est pas seulement un café, mais également un endroit où tous les midis, toute l’année, vous pouvez vous restaurer.

Les lundis soirs, du 15 juillet au 15 août, des repas avec groupes musicaux vous sont proposés et il y a du monde.

Le café chez Bayonne
C’est le café des sports
C’est le lieu qui rayonne
Pas d’envers du décor
Et c’est chaud chaud chaud chaud

Chez Bayonne, it’s the place to be
The place to be
The place to be

Au café chez Bayonne
Les people ont leur code
C’est l’endroit à la mode
Marc Lavoine ça étonne
Et c’est chaud chaud chaud chaud

Chez Bayonne, it’s the place to be
The place to be
The place to be

Au café chez Bayonne
Le siège du football
La fête ça cartonne
C’est plutôt rock’n’roll
Et c’est chaud chaud chaud chaud

Chez Bayonne, it’s the place to be
The place to be
The place to be

Au café chez Bayonne
Le siège du rugby
Les murs tremblent et résonnent
Et là y’a pas d’chichis
Et c’est chaud chaud chaud chaud

Chez Bayonne, it’s the place to be
The place to be
The place to be

Qu’ce soit le ballon rond
Qu’ce soit la balle ovale
Que ce soit le show biz
C’est chaud chaud chaud chaud

Lectoure élégante

tourisme

 

A la lumière de l’été
Lectoure se fait une beauté
Nul besoin de maquillage
Les rides de son âge
Embellissent son visage

A la tombée de la nuit
La lueur des réverbères
Effleure le grain de la pierre
Et Lectoure se réjouit
Du silence de l’infini

Bardée, armée de confiance
Temps présent ou temps jadis
Lectoure revêt les habits
Des plus beaux détours de France
Du haut de son élégance

En montgolfière

mongolfières

Cette chanson m’a été inspirée par une photo des Montgolfières de Gascogne de #Lectoure.

La société « Gascogne-montgolfières », basée à Lectoure, propose des baptêmes de l’air dès mars/avril.
Vous pourrez alors vous élever dans les airs au dessus de Lectoure, de notre partie de Gascogne dans le Gers.

Ma chanson peut vous donner une idée de ce que vous pourriez éprouver.

Aller bien plus haut que la cathédrale
Voir toute petite la rue nationale
M’éloigner des toits de tuiles canal
Savourer un moment idéal

Admirer la campagne environnante
Les champs de tournesols et de melons
De maïs de blé couvrant les vallons
Saluer la nature rayonnante

   Je veux survoler Lectoure
   Détacher mes pieds de terre
   Plutôt en montgolfière
   Dans la clarté du jour
   En montgolfière

M’inonder de collines verdoyantes
Observer les paisibles ruminantes
M’enivrer des choses les plus ordinaires
Loin de tout problème qu’il vaut mieux taire

   Je veux survoler Lectoure
   Détacher mes pieds de terre
   Plutôt en montgolfière
   Dans la clarté du jour
   En montgolfière

          Une aventure dans les airs
          Ne serait pas pour me déplaire
          Un périple de cette manière
          Semblerait me satisfaire

Me balader debout dans la nacelle
M’extasier devant la beauté de celle
Celle que j’ai le plus souvent vue d’en bas
Celle qui encore m’étonnera