Le bleu de Lectoure

Céline

(Pour accéder à la page Facebook de Céline, chanteuse, cliquer sur l’image)

Il a quelque chose de poétique
Il inspire des notes de musique
Il teinte les cosmétiques
Il rend la femme idyllique

Il est fait artisanalement
De la plante extrait naturellement
Et, ennoblis par le pigment
Les tissus sont chatoyants

C’est le bleu de l’or
C’est le bleu de guède
C’est le bleu des teinturiers
C’est le bleu de Lectoure

Il enchante le quartier du faubourg
Sur la toile du monde il fait le tour
Le pigment du bleu pastel
Défie la couleur du ciel

C’est le bleu de l’or
C’est le bleu de guède
C’est le bleu des teinturiers
C’est le bleu de Lectoure

C’est la teinte de ma préférence
Il colore la ville de mon enfance
La couleur des rois de France
A le don de l’excellence

Site du bleu de Lectoure ICI

Le 31 juillet 2018 : au vernissage du bleu de Lectoure, avec l’artiste Akira Inumaru invité par « Lectoure à voix haute », on a brûlé le tissu.

bleu de lectoure

C’est à Lectoure qu’il faut aller

tourisme

Sur la colline ensoleillée
Foie gras et melon sucré
En juillet août pendant l’été
C’est à Lectoure qu’il faut aller

Pour les vacances ou toute l’année
Loin de la ville et des cités
Pour trouver la tranquilité
C’est à Lectoure qu’il faut aller

C’est un petit coin bien préservé
Aux douceurs hiver comme été
Juste un petit floc à déguster
C’est à Lectoure qu’il faut aller

C’est devenu un Saint tropez
Y’a pas de Madrague mais c’est stylé
Y’a pas la mer pour y nager
Mais c’est à Lectoure qu’il faut aller

Comme vous pouvez l’imaginer
C’est à Lectoure que je suis né
Un amour fou ma destinée
C’est à Lectoure qu’il faut aller

Quand vient la fin de l’été
Qu’il faut que j’aille travailler
Moi j’ai le coeur bien trop serré
C’est à Lectoure que je veux rester

Serge Mauro

Le Moonseng, un nouveau vin

moonseng
Photo « Plaimont Producteurs »

 
Le Moonseng provient d’un ancien cépage, le Manseng noir que « Plaimont Producteurs » fait renaître. Il a été replanté à Lectoure en 2012 sur une parcelle à l’arrière de la Cave Lectouroise-Val de Gascogne, avenue de la gare en bas de la ville.

Le Moonseng

Les côtes de Gascogne du Gers
Lorsque dans ton verre tu les verses
Tu dis qu’ y a pas meilleur cépage
Tu dis qu’y a pas meilleur breuvage

Le Moonseng, c’est un nouveau vin
Le Moonseng, né d’un terroir ancien
Le Monseng, il est tout à fait, il est tout à fait, il est tout à fait
… sain

Il n’est pas dégueulasse
C’ n’est pas de la vinasse
Il a beaucoup de classe
Il va laisser des traces

Nous on ne demande qu’à en boire
Pour nous c’est le seul Bon Dieu à croire
Tu dis qu’ y a pas plus belle croyance
Tu dis qu’il a de l’élégance

Le Moonseng, il vient de Saint-Mont
Le Moonseng, oui c’est un vin gascon
Le Moonseng, il est tout à fait, il est tout à fait, il est tout à fait
… bon

Il a de la jeunesse
Il a de la finesse
Il a de l’allégresse
Attention à l’ivresse

Sur l’étiquette tu as des astres
Mais si t’en bois trop ça fait désastre
T’es capable de faire l’idiot
De voir les étoiles tout en haut

Le Moonseng, il est tout nouveau
Le Moonseng, Il peut te rendre chaud
Le Moonseng, il est tout à fait, il est tout à fait, il est tout à fait
… so oh oh good

Il a de la tendresse
Il a de la noblesse
Il est de ma région
Il a de l’ambition

Le Moonseng, il est tout à fait, il est tout à fait hummmm
Le Moonseng, il est tout à fait, il est tout à fait hummmm
Le Moonseng, il est tout à fait, il est tout à fait hummmm

Tu m’en diras des nouvelles …

Serge Mauro

C’est le XIII

bar

C’est le XIII

Le p’tit marseillais
Venu par hasard
A trouvé ce qu’il voulait
Le p’tit resto bar

C’est le p’tit bar de quartier du faubourg
Avec des arbres et des fleurs tout autour
A l’entrée de Lectoure

C’est au p’tit bar de quartier du faubourg
Que tu trouv’ras un gros bouquet d’amour
Servi sur du velours

Ce p’tit bar de quartier
C’est le XIII
Ce p’tit bar de quartier
C’est le XIII
Ce p’tit bar de quartier
C’est le XIII
Ce p’tit bar bien aimé
C’est le XIII

C’est le p’tit bar de quartier du faubourg
Aux volets penchés histoire sans discours
Qui vaut bien le détour

C’est le p’tit bar de quartier du faubourg
Y’en n’a pas deux comme lui aux alentours
C’ n’est pas un calembour

Refrain

C’est mon p’tit bar préféré du faubourg
Aux senteurs de jasmin dès les beaux jours
A l’entrée de Lectoure

Fred le marseillais
Te sert de bon cœur
Plus sympa que lui tu meurs
Et si tu y venais ?

Serge Mauro

Le Bellevue

Restaurant Le Bellevue

Le Bellevue
(Lectoure, 32700)

Le Bellevue
Porte bien son nom
De la terrasse ombragée
On a vue
Sur les cimes des Pyrénées

Le Bellevue
A tout du cachet
De l’hôtel particulier
Qui te fait
Retourner dans le passé

Le Bellevue
Aux cinq arcades
Vous présente sa façade
«Plein la vue»
Sur la nationale rue

Etablissement tenu par Sonia et sa mère monique

Serge Mauro

Quand je serai vieux

Vieux ? Vous avez dit vieux ?

Quand je serai vieux

Quand j’aurai l’âge
De mes artères
Que je serai vieux
Quand je porterai des lunettes pour mes yeux
J’aurai encore des jours heureux
Quand j’aurai l’âge
Des cheveux blancs
Qu’y aura t-il de mieux
Qu’être assis tous les deux
Le soir au coin du feu

Quand je serai vieux

Quand j’aurai l’âge
D’être grand-père
Que de bons moments
Quand je garderai mes chers petits enfants
En compagnie de grand-maman
Châteaux de sable
Gâteaux du diable
Qu’y aura t-il de mieux
Et quoi de plus charmant
Quoi de plus amusant

Quand je serai vieux

On jardinera le potager avec eux à Lectoure
On appréciera de les choyer quand ils seront autour
Il trouveront là l’endroit rêvé que l’on aura fait pour

La la la la …

Quand j’aurai l’âge
Des petites douleurs
Que je crierai « Aie »vieux
Tu me feras bien des câlins des douceurs
Et notre amour sera sans faille
Quand j’aurai l’âge
Du pur bonheur
Qu’y aura t-il de mieux
Qu’être encore amoureux
Plus que jamais heureux

Quand je serai vieux

Sur le belvédère de Lectoure

(Cette chanson fera l’objet d’un enregistrement ultérieur)

Sur le belvédère de Lectourebelvedere

La chaîne des Pyrénées danse
Tout au fond de la vallée
Je l’observe en silence
Car je suis haut perché

Sur le belvédère du grand bastion
du château des comtes d’Armagnacbelvedere

Sur une feuille blanche
Je pourrais la dessiner
Sur une pierre blanche
Je pourrais la sculpter

Je tourne le dos aux sœurs de Neverscimetiere
Dames de la charité
Neuf tombes au cimetière
Là pour l’éternité

Sur le belvédère du grand bastion
du château des comtes d’Armagnac

Sur une toile blanchesoeurs
Je pourrais les disposer
Afin qu’une avalanche
D’amour soit dispensé

Ici était emprisonné
Le duc de Montmorency
Que le nom des allées
Exempte de l’oublioubliettes

Au bas du belvédère du grand bastion
du château des comtes d’Armagnac

Je pourrais vous en parler
De vive voix évoquer
Le trou noir des oubliettes
Où gisaient les squelettesserge mauro

Appuyé sur le mur je pense
Au présent et au passé
C’est vrai que j’ai la chance
D’être si haut perché

Sur le belvédère du grand bastion
du château des comtes d’Armagnac

Sur l’esplanade du bastion

Sur l’esplanade du bastion

bastion

 

Sur l’esplanade du bastion
Le kiosque a rangé ses violons
On a supprimé le gazon
Un petit brin de vert c’était bon

Il pleut dans ma raison

Sur l’esplanade du bastion
Les boules de pétanque résonnent
Les soirs d’été tard dans la nuit
Mais le show n’est plus garanti

Il pleut dans mon esprit

Sur l’esplanade du bastion
Après un orage furibond
Sont tombés les arbres à marrons
On a refait les plantations

Il pleut dans ma raison

Sur l’esplanade du bastion
En août c’est l’intronisation
Des stars et travailleurs gascons
A la confrérie du melon

Il rit dans mon esprit

Sur l’esplanade du bastion
Les repas des associations
Participent à l’animation
De cette place d’exception

Il rit dans ma raison

Sur l’esplanade du bastion
J’ai écrit mes premières chansons
Est-ce-que mes mots s’envoleront
Un jour plus loin vers l’horizon

Pour faire aimer le Bastion
Pour faire aimer le Bastion
A Lectoure le Bastion