Au bas de Lectoure


lectoure

 

Au bas de Lectoure
Au bord du Gers
Assis sur son caisson
Le béret penché sur le front
Le mégot au-dessus du menton
Le pêcheur se dessine sur l’horizon

Mon père allait ainsi
Le dimanche après-midi

Au bas de Lectoure
Au bord du Gers
Se tenant le dos rond
Les yeux fixés sur le bouchon
Oscillant sur l’eau couleur marron
Le pêcheur silencieux taquine le poisson

Mon père allait ainsi
Le dimanche après-midi

Au bas de Lectoure
Au bord du Gers
Dans la même position
D’autres assouvissent leur passion
Et le soir reviennent à la maison
La bourriche pleine ou vide de poissons

Mon père allait ainsi
Le dimanche après-midi

Mon père allait ainsi
Le dimanche après-midi

Le Gers est le département dans lequel se situe la ville de Lectoure et comme
son nom l’indique, c’est la rivière principale qui coule au bas de la ville, puisque
cette-dernière coiffe la colline, à 180 m d’altitude.
Tous les pêcheurs du coin sont allés, ne serait-ce qu’une fois, pêcher dans les eaux troubles de ce cours d’eau, que ce soit des gardons, des goujons, des ablettes, des brochets, des carpes de façon traditionnelle, mais il ne faut pas oublier également
la pêche dite « à la volante » que mon père pratiquait souvent, et je peux dire, avec adresse.

Le Gers est une rivière qui prend sa source sur le plateau de Lannemezan,
dans les Hautes-Pyrénées (65).
Il traverse deux régions : Midi-Pyrénées et Aquitaine et coule sur 174 km environ
du sud au nord avant de se jeter dans la Garonne à Layrac, commune du Lot-et-Garonne (47) située à  26 km de Lectoure, en passant par Astaffort.